Elisa Do Brasil, Aphrodite, Andy C & Future Prophecies @ Electromind

Elisa Do Brasil, Aphrodite, Andy C & Future Prophecies @ Electromind

Publié: juillet 27, 2006, 5:58pm CEST
Tags
 
Electromind 2006 sur la scène végétale : du bon son et de très bonnes vibrations !

VJ eMTv au mix vidéo – Crédit photo : Ma"
(voir l’album complet sur Ma.Video.Blog)

Ouverture du site à 18h avec Robin Ball aux platines sur la scène végétale pour un set électro drum idéal pour accueillir les premiers festivaliers dans la chaleur du début de soirée… Pour les premiers arrivés, c’est l’heure de faire le tour de l’immense espace Grammont et de prévoir, line-up horaire en main, les grandes lignes de leur parcours en repérant l’emplacement des différents plateaux. Le public s’amasse petit à petit devant les scènes et commence à bouger sans trop forcer vu la température encore largement au-dessus des 30°.

A 20h c’est au tour de DJ Key et MC Loop du Forbidden Science Crew montpelliérain (*) de prendre le contrôle du plateau jungle pour faire danser un public de plus en plus nombreux alors que le soleil commence à décliner derrière les hautes herbes du décor. MC Loop garde d’ailleurs le micro en main pour le set d’Elisa Do Brasil qui débute à 21h30, alors que VJ Le Branchu (Ethnocif) commence à envoyer ses visuels en rythme sur les écrans de part et d’autre de la scène.

La nuit tombe pour de bon et apporte enfin une réelle visibilité aux déflagrations d’images du VJ sautillant que je m’apprête à remplacer alors qu’Aphrodite, l’un des DJs les plus célèbres de la galaxie drum’n’bass, arrive sur scène pour 1h30 de mix propre, efficace et bien dansant, comme le veut sa renommée internationale. Je m’efforce d’être à la hauteur du challenge, aidée par nos cadreurs de choc qui tournent de très belles images de la scène, alternant entre les platines et la foule survoltée.

J’ai toujours beaucoup de plaisir à mixer sur une source visuelle filmée en direct sur scène et j’ai vraiment eu là une occasion magnifique pour expérimenter sur la matière vidéo brute, que ce soit sous forme de transparences végétales faisant écho au décor du plateau, sous forme de personnages surprenants se mêlant à la foule, ou grâce à des images graphiques très épurées servant à donner encore plus d’impact aux prises de vue caméra.

Sandrine à la caméra – Crédit photo : Le Collagiste
(voir l’album complet sur La Collagerie)

La soirée continue ensuite avec le duo norvégien Future Prophecies (*) qui s’empare du plateau à 00h30 pour un live décapant : la montée d’adrénaline est inévitable pour tous les festivaliers scotchés au dancefloor du monde végétal par l’énergie communicative de leur performance mêlant grosses lignes de basses et mélodies déjantées. La sélection de vinyles imparables de Tony Anthun et les sonorités hallucinantes des instruments à vent et du human beatbox de Richard Animashaun Thomas décuplent la motivation des aficionados de drum’n’bass tandis que Le Collagiste VJ et G-mO (Les Filtres Actifs), notre invité surprise, improvisent magistralement un ping-pong de silhouettes en mouvement perpétuel sur des fonds graphiques sobres mais parfaitement rythmés. Le tout transportant l’oeil du spectateur dans un monde où la danse devient transe hypnotique.

Par la suite, c’est Andy C et MC Dynamite (*) qui continuent à mettre le feu au monde végétal, l’un par sa maîtrise évidente des platines et un mix aux enchaînements impeccables, l’autre avec son flow sans relâche qui booste encore davantage le public à sauter et danser dans tous les sens. L’ambiance est bouillante, tous les VJs précédemment cités se retrouvent petit à petit au mix vidéo en simultané avec Le Collagiste en chef d’orchestre visuel, et continuent à jouer sur le 2nd set d’Elisa Do Brasil qui remplace au pied levé DJ Hype & MC Daddy Earl dont l’avion au départ de Londres qui devait les amener à Montpellier (ainsi que DJ Fresh programmé en fin de soirée et remplacé par DJ Key et MC Loop + MC Matt Tracker) n’a jamais décollé.

Malgré ces désistements de dernière minute, la nuit végétale d’Electromind 2006 a tenu ses promesses et apporté énormément de bonnes ondes à tous les participants, artistes et festivaliers venus apprécier un plateau drum’n’bass de grande qualité. Encore merci aux organisateurs du festival, et à l’équipe X Ray Concept sans qui l’installation et la programmation visuelle n’aurait pu connaître une telle ampleur et une telle diversité.

En plus des albums photos précédemment cités, bientôt les liens vers les vidéos du festival, et de nombreuses autres photos à découvrir sur les sites suivants :
le blog des VJs X Ray Concept
le monde végétal vu par Tillate.com
electromind 2006 vu par Night-Mag.com

(*) certains sites officiels des artistes présents sur la scène jungle / drum’n’bass d’Electromind 2006 sont inaccessibles à l’heure où j’écris ces lignes, je les indique tout de même en espérant qu’ils seront rétablis très prochainement… en attendant vous pourrez trouver des informations ou écouter ces artistes sur les pages suivantes :

Forbidden Planet : le Forbidden Science Crew sur la radio web Layback.fr

Future Prophecies @ myspace.com
Biographie et discographie de Future Prophecies (en anglais)

MC Dynamite @ myspace.com

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: